lundi 25 février 2013

LA MAISON A PANS DE BOIS DE VRAINCOURT 55120 EN PERIL




En 2009, maison du 16e à pans de bois, dont il manque déjà une pierre d'angle !


La maison à pans de bois, située 15 route de Clermont RD 603 (ex RN 3) à Vraincourt, a été construite au 16e siècle, style Renaissance, et modifiée aux 18e et 19e siècles. Elle comprend un sous-sol de 4 caves (dont 2 voûtées), un rez-de-chaussé avec four à pain et un comble à surcroît. Son toit à longs pans était couvert de tuile creuse. Cette maison ou plutôt sa façade est classée à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques (ISMH) depuis 1990. Malheureusement cette protection est symbolique, car cette maison continue à se dégrader du fait de la négligence du propriétaire et de la "maladresse" des conducteurs d'engins agricoles ou d'autres véhicules.

La maison est restée longtemps sans couverture, a été heurtée par une automobile qui a fait sauter une pierre à la base du pilier entre les deux portes de la façade, a subit dans le chaînage d'angle des chocs répétés par des engins agricoles ou des camions. Actuellement toiture en tôle ondulée et mur arrière consolidé et rejointé au mortier de ciment
(au lieu de chaux)!




En février 2013 le chaînage d'angle arraché après un choc visible sur la 4e pierre en partant du bas !


Il y a une dizaine de jours un nouveau choc a arraché tout le chaînage, mettant en grave péril toute la construction. Les pierres portent des traces de ce choc à 50 et 100 cm de hauteur… Il s'agirait cette fois-ci d'un camion de transport dont l'arrière a heurté la maison en sortant du chemin Aubréville-Vraincourt. Le propriétaire de la maison aurait engagé des démarches pour faire jouer les assurances; espérons qu'elles aboutiront et que le chainage pourra être remonté. Les agriculteurs du hameau semblent souhaiter le déplacement (la destruction) de cette maison qui gène le passage d'engins agricoles de plus en plus larges. Pourtant ces engins pourraient passer un peu plus haut dans le village.

Quand on voit l'état des autres constructions de Vraincourt, il est probable que ce hameau ne sera plus que ruines dans quelques années sauf les quelques maisons récentes en parpaings ou les bâtiments d'exploitation en tôles. Le déclin continu de la Meuse n'est pas dû à un manque de ressources naturelles mais à la mentalité suicidaire de la majeure partie de sa population et de ses élus qui semblent de désintéresser de tout ce qui n'est pas directement productif !
Le patrimoine est pourtant le terreau de l'innovation, et donc de la prospérité ...

19 commentaires:

  1. Texte sur la maison à pans de bois de Vraincourt (ISMH) en péril, modifié et complété ce jour ...

    RépondreSupprimer
  2. Déjà cinq personnes m'ont contacté directement par courriel, dont un recenseur chargé de la protection des monuments historiques qui a vu de ses propres yeux l'état catastrophique de la maison et a prévenu l'architecte des bâtiments de France à Bar-le-Duc. Tous s'indignent de sa mise en péril et de l'attitude du propriétaire depuis des années.
    Vous ferez œuvre utile en relayant mon article sur votre propre blog. Merci de défendre ce qui est le patrimoine de notre région et donc de l'humanité !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vraiment dommage que cette maison commence à tomber en ruine ! Il faut absolument la sauver car une telle maison à pans de bois est rare en Lorraine !

    RépondreSupprimer
  4. Pitoyable est le mot qui me viens à l'esprit pour décrire la situation. Le budget pour mettre en valeur cette construction et la mettre hors d'eau n'est pourtant pas colossal.

    Je peut comprendre qu'un propriétaire privé soit dans l'impossibilité de réaliser les travaux mais quand l'intérêt collectif (histoire, patrimoine, ...) est aussi manifeste une expropriation se justifie peut être (voir une aide directe au propriétaire).

    A ce stade on peut encore envisager beaucoup de choses dans quelques hivers ce sera trop tard. Malheureusement ça me rappelle trop de cas ...

    Connait on la position de la commune ?

    Merci en tous cas pour le lien sur votre blog qui m'a permi de découvrir cette maison.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  5. Arrêté pour abandon manifeste (expropriation possible si non respect des exigences par le propriétaire) couplé avec un arrêté de péril me semblent être un début si la commune veut se saisir du dossier.
    Des partenaires pourraient ensuite être trouvés pour une réhabilitation exemplaire.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    J'ai relayé le lien sur ma page FB (France Patrimoine), via Patrimoine de Lorraine (Olivier Petit).
    Connaissez-vous le propriétaire de cette maison? Savez-vous s'il serait prêt à vendre? Quelle est la position de la mairie?
    Merci de votre retour,
    Cordialement,
    Francis Plagnol

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Je me suis permise de reprendre votre article (avec les liens vers votre blog, bien évidemment) afin de le partager sur mon blog et, par ce biais, sur les réseaux sociaux que je fréquente afin d’informer autant que possible sur cette situation (qui se retrouve malheureusement bien trop fréquemment).

    RépondreSupprimer
  8. Merci à Elisa dont les photos montrent qu'elle est une artiste amoureuse du patrimoine ! Je met son site en référence ...

    RépondreSupprimer
  9. Éléments de réponse aux questions posées dans vos commentaires. Le propriétaire a essayé de vendre cette maison à plusieurs reprises mais a fait échouer par ses exigences toutes les transactions avec des acteurs tant privés que publics. Le Maire prétend vouloir protéger le patrimoine de la commune. Il m'a déclaré "J'ai fait une proposition d'envergure et je l'espère qualifiante pour cette entité remarquable" à l'architecte des bâtiments de France. Les défenseurs du patrimoine dans mon hameau ne connaissent pas le contenu de cette proposition faite il y a déjà cinq mois. Il aurait pu prendre depuis de nombreuses années des mesures de sauvegarde, de sa compétence, en limitant la circulation sur le chemin bordant cette maison. En plus comme beaucoup d'élus, il me donne l'impression de penser qu'une politique locale du patrimoine se limite à entretenir les bâtiments publics, laissant les propriétaires privés se débrouiller et ignorant l'aspect mise en valeur. Le patrimoine bâti remarquable appartenant à la commune est inaccessible au public et inutilisé, donc à l'agonie ...

    RépondreSupprimer
  10. Je suis meusienne. J'habite maintenant en Ardèche.Les ardéchois se mobilisent pour conserver leur patrimoine. Je vous recommande leur association: "la Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de l'Ardèche"
    Gardez espoir.
    bien cordialement

    RépondreSupprimer
  11. Merci à Anonyme de ses encouragements !

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour à tous ,

    le blog d' olivier Petit m' a permis de connaître cette maison !! Quel gachis, j ' espère que vous allez choquer les institutionnels !!

    merci de vous battre pour la patrimoine bâti !!

    J-P Maurice

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    Histoire similaire malgré une Inscription MH ... maladressesssss en série de conducteurs d'engins agricoles, des conducteurs ivres, ... un communautarisme exacerbé.

    Recherchons médiatisation, politiques (responsables), journalistes, .... cf Blog de l'Association

    RépondreSupprimer
  14. Le propriétaire me signalant que le chainage d'angle n'a pas été heurté par un engin agricole [cette fois-ci] mais par un transporteur contre lequel il a engagé un recours en indemnisation, j'ai modifié le message sur la maison à pans de bois. Les agriculteurs font un métier utile et difficile mais il n'en reste pas moins vrai qu'ils se soucient peu de l'entretien du patrimoine bâti et de l'esthétique de leurs bâtiments.

    RépondreSupprimer
  15. Bon courage dans vos demarches - meusien/peche-Lune du Japon ...

    RépondreSupprimer
  16. Je passe régulièrement depuis des années devant cette belle maison si touchante dans son abandon et sa singularité dans son environnement et à chaque fois cette vision m'emmène dans de longues réflexions tournant toujours de la même question: que faire, quel projet pour restaurer et redonner vie à cette maison ? Merci pour les infos concernant son histoire...Dès qu'un groupe se constituera pour agir et sera annoncé sur votre blog, j'en serai. Où en est-on à ce jour ?

    RépondreSupprimer
  17. Je suis le recenseur qui est passé cet hiver devant cette si belle maison. J'ai pu voir sur le site Delcampe une belle carte postale de cette maison avant la guerre de 1914. Je pense que vous pourriez la reproduire sur ce blog. Si une amicale se fait jour autour de cette maison, je serai un des vôtres.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour au risque de me repeter, j'aimerais inscrire une "cabane" de bois apportee par les troupes americaines vers 1917 - aux Monuments Historiques . Il en reste deux sur Clermont a ma connaissance, et on en voit sur des cartes postales de la 1ere guerre, avant la reconstruction du village ... Tous conseils sont bienvenus

    RépondreSupprimer
  19. je découvre votre blog....Bravo ....on regarde cette maison à chaque fois que l'on se rend à Verdun
    amoureux des belles pierres , si un jour le château nous ouvre ses portes ...on serait ravi.
    Famille PODEVIN .Sainte Menehould.

    RépondreSupprimer