mercredi 22 décembre 2010

L'AIRE ET L'EAU A VRAINCOURT 55120 (Rév. 2)

Le pont de Vraincourt sur l'Aire en décembre 2010 : l'eau est presque 2 mètres au-dessus du niveau moyen
Pont de Vraincourt sur l'Aire avant 1914. On reconnait l'ancien clocher de l'église, planté sur la toiture de la nef.

Baignade des grands sur l'Aire au lieudit "Grande Baignade" à La Vau-Bonna à l'ouest de Vraincourt.  La baignade pour les petits se trouvait en amont au gué près du pont de Vraincourt. (carte postale, début du 20ème siècle)


Turbines sur l'Aire à Vraincourt actionnant la pompe qui alimentait Clermont en eau potable (carte postale, ca 1910).
Chute d'eau du barrage sur l'Aire, qui alimentait les anciennes turbines et dont les vannes, à droite, sont fermées (photo 2011)
 
L’Aire est une rivière française, affluent de l'Aisne en rive droite, donc sous-affluent de la Seine par l'Oise, qui traverse les départements de la Meuse et des Ardennes. Cette rivière n’est ni flottable ni navigable.

L’Aire passe à Vraincourt entre le château actuel et la motte castrale « Le Châtelet » du 11ème siècle, à environ 200 mètres du château et en bordure des terres de cette propriété. Au sud de Vraincourt, elle passe à Auzéville puis Rarécourt , et au nord à Aubréville puis Varennes.

En 1791, l'Aire était franchie à Vraincourt par un pont de bois (Voyage d'un Français, par François Marlin, 1742-1827). Le pont de pierre qui enjambe l’Aire a été dynamité en 1940 pour éviter son usage par l'armée allemande, puis reconstruit après la guerre en conservant les piliers d'origine. Les ponts et les gués rappellent que si la rivière relie l’amont à l’aval, elle sépare les habitants de ses deux rives. Ces ponts et gués étaient souvent défendus contre les envahisseurs par des châteaux ou maisons fortes, comme « Le Châtelet » de Vraincourt, où se réfugiaient ses habitants pendant que le village était pillé et incendié.

Les débuts de l’alimentation communale en eau domestique datent de la fin du 19ème siècle, particulièrement des années 1860 à 1870. Auparavant, puits et citernes, collecte d’eau de pluie et de rivière étaient les seules ressources disponibles. En période de pluie, l’eau des sources est souvent troublée, voire contaminée par les eaux de ruissellement des villages voisins. Aujourd'hui ce sont les engrais et les pesticides qui polluent les rivières dans les campagnes. En 1930, la borne-fontaine dans le village reste plus présente que le robinet à domicile : moins d’une commune du département sur cinq dispose d’une adduction d’eau. Clermont-en-Argonne était plutôt en avance avec ce barrage sur l’Aire assurant son alimentation en eau potable, dès la fin du 19ème siècle. L'eau du barrage actionnait des turbines qui elle-même actionnaient une pompe qui envoyait l'eau potable vers Clermont. Cette eau potable vient par des canalisations depuis une  source située entre Vraincourt et Courcelles-sur-Aubréville. La maison d'exploitation existe toujours. On la voit depuis la route de Vraincourt à Auzéville. Mais depuis de nombreuses années la pompe ne fonctionne plus ni le barrage et ses turbines.

Sources : Cartes postales de l'ancien pont et de la baignade, extraites de "L'Argonne - Les cantons de Clermont et Varennes", par F. Mettavant, H. Philippe et P. Radière. Carte postale des turbines extraite de "L’eau et les hommes dans le Bassin de l'Oise." Caractérisation du territoire de la Commission Géographique Vallées d’Oise. Site : www.eau-seine-normandie.fr

3 commentaires:

  1. Ce jour, j'ai ajouté une photo de l'ancien pont de Vraincourt, détruit en 1940, et une photo de la baignade des petits au gué près du pont au début du 20ème siècle.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai fréquenté la grande baignade dans l'Aire, un endroit agréable et particulièrement discret, merci de raviver d'excellents souvenirs.
    Joyeux Noël

    RépondreSupprimer
  3. J'ai corrigé une erreur de légende concernant la baignade sur l'Aire. Merci à H.P.

    RépondreSupprimer