mardi 7 décembre 2010

HISTOIRE D'AUBREVILLE EN ARGONNE - 2 (rév.2)

Château de Courcelles à Aubréville, 16e et 17e siècles
Chapelle castrale de Courcelles, 16e siècle, travaux de sauvegarde urgents ...
 
Les châteaux d’Aubréville - « La commune compta trois châteaux. Situé à l’écart du bourg de Courcelles, surplombant l’Aire, on peut aujourd’hui admirer le château de Courcelles (propriété privée), vieille demeure seigneuriale à tour carrée, sa belle chapelle du 16e siècle avec sa porte à linteau en arc segmentaire reprise au 17e siècle. Le fief de Courcelles existe depuis Gérard de Courcelles en 1332. Au début du 18e siècle, ce château appartenait à François de L’Isle, fils de Jean de L'Isle et de Louise de Condé, marié à Madeleine de Froidos, seigneur de Courcelles-les-Aubréville et de Moncel. Il a deux fils, Louis-François qui est seigneur de Courcelles, Nicolas qui est seigneur de Moncel. Vendu à la Révolution à Michel-Guillaume Tardif de Petiville qui le cède à la famille Ducout (vraisemblablement Marie-Barbe Ducout ou Ducou, épouse de François-Nicolas Couturier), le château de Courcelles est devenu la propriété des Gaudron (Célestin Gaudron aparenté aux Ducout par sa femme née Granjean) depuis 1914.

La commune d’Aubréville comprenait également les châteaux de Moncel et de Pimodan aujourd’hui disparus. Le château de Moncel qui était un hameau et un fief, semble avoir été détruit à la Révolution.

Les derniers vestiges du château de Pimodan, avec sa chapelle castrale, qui a été construit par la famille Rarécourt de La Vallée, puis a appartenu aux Courcelles et enfin aux Chartogne, ont été détruits lors de la construction de la voie de chemin de fer de Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne) à Verdun, ouverte en 1870. Sur la place Pimodan, une pierre commémorative témoigne de ce passé. ». Sur cette pierre on peut lire : « Ici s’élevait le château de Pimodan - Gabriel, Duc de Rarécourt de La Vallée de Pimodan, Marquis de Pimodan, a fait dresser cette pierre en 1912 ».
 
Pimodan se trouvait dans Aubréville à l’embouchure entre l’Aire et la Cousance. Le hameau de Courcelles et son château se trouvent à 500 m au sud-est d’Aubréville. Le lieu dit « Moncel » se trouve à 2 km au nord-est d’Aubréville.

Sources : Archives de Chantilly, ouvrages historiques et panneau touristique d'Aubréville

10 commentaires:

  1. Les vestiges d'une construction, peut-être une annexe du château de Pimodan étaient encore visibles dans les années 50 sur la rive droite de la Cousances, juste avant le confluent.
    http://argonnecc.centerblog.net/

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un détail intéressant. Qui aurait plus de renseignements sur cette construction ou sur des sources d'information à consulter ? Merci de votre commentaire.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Petite précision sur le château de Courcelles:
    Juste avant qu'il n'appartienne à la famille Gaudron, il appartenait à la famille Ducou, mes ancêtres.
    Félicitations pour votre blog, véritable mine d'or de notre histoire locale.

    RépondreSupprimer
  4. Ce correctif est très intéressant. Mais pourriez-vous me préciser les dates, sinon la période approximative, où la famille DUCOU, vos aïeux, était propriétaire du Château de Courcelles et, si ce n'est pas indiscret, la raison de la vente à la famille GAUDRON et l'endroit où vos aïeux se sont installés ensuite. Merci de vos commentaires.

    RépondreSupprimer
  5. Après consultation d'archives, j'ai corrigé les informations sur les anciens propriétaires du Château de Courcelles.

    RépondreSupprimer
  6. Ce 17 février 2011, j'ai ajouté une photo de la chapelle castrale de Courcelles et des détails sur la famille de l'Isle, premier propriétaire du château.

    RépondreSupprimer
  7. Le monument sur le place d'Aubréville au nom de marquis de Pimodan est cité sur une annotation de la main du marquis, au verso d'un portrait du 18ème siècle que j'ai acheté il y a quelques années à l(Hôtel Drouot (en provenance d'un château de normandie). Je vous en reprends ci-dessous les termes =
    Portrait d'une demoiselle de Courcelles, famille qui ne nous était pas apparentée, mais qui a possédé le château de Pimodan, venu ensuite dans la famille de Chartogne (sic). J'ai acheté un pré où était le château et mis un petit monument. Ce tableau m'a été vendu par un Mr travaillant au ministère de la guerre et descendant des Chartogne (mars 1906)
    Le portrait représente probablement Marie-Anne de Courcelles (1712-1799) mariée en 1741 è Louis-Robert de Chartogne; Un de leurs fils sera seigneur de Pymodan

    RépondreSupprimer
  8. Le fief de Pimodan (ou Pymodan) ne serait resté que quelques années dans la famille La Vallée de Rarécourt qui l'a cédé à Claude-Antoine de Courcelles en 1669. Sa fille Marie-Anne de Courcelles de Pymodan (vraisemblablement représentée sur le tableau mentionné ci-dessus) s'est mariée à Louis-Robert de Chartogne (ou Chartongne)dont les descendants garderont le château jusqu'au milieu du 19e siècle, avant sa démolition lors de la construction de la voie ferrée Chalons - Verdun. Source : Archives de Chantilly.
    Merci à Anonyme de son commentaire.

    RépondreSupprimer
  9. Message révisé ce jour avec des précisions sur les propriétaires des châteaux de Courcelles et de Pimodan.

    RépondreSupprimer
  10. Merci beaucoup pour vos précisions
    cordialement

    RépondreSupprimer